1. médialab Sciences Po
  2. Productions
  3. Facebook pour quoi faire ? — configurations d'activités et structures relationnelles

Facebook pour quoi faire ? — configurations d'activités et structures relationnelles

Irène Bastard, Dominique Cardon, Raphaël Charbey, Jean-Philippe Cointet, Christophe Prieur

Cet article décrit différentes configurations d’activités sur Facebook en soulignant la diversité des manières d’utiliser la plateforme selon l’âge, le sexe et la structure du réseau amical. À partir d’une enquête quantitative portant sur les données extraites de 15 145 comptes Facebook, cet article propose une interprétation morphologique et structurale des comportements sur les réseaux sociaux en ligne. Six configurations sont identifiées à partir des différentes activités que la plateforme offre aux utilisateurs : les non-actifs, deux classes d’activité dominées par la conversation (en groupe, ou distribuée sur la page des amis) et trois classes d’utilisateurs qui privilégient l’expression sur leur propre page (égocentrés, égovisibles,partageurs). En croisant ces différentes configurations d’activités avec des indicateurs mesurant la structure du réseau des amis, on observe une forte sensibilité du réseau à l’âge de l’utilisateur et une forte spécialisation d’un sous-réseau de commentateurs réguliers chez les utilisateurs les plus actifs de Facebook.