1. médialab Sciences Po
  2. News
  3. Ethical and socio-philosopical issues of digital identities

Ethical and socio-philosopical issues of digital identities

A presentation of the book « Les identités numériques en tension, entre autonomie et contrôle » by Armen Khatchatourov and Pierre-Antoine Chardel

Event, Research Seminar

Salle du médialab, 13 rue de l'Université, 75007 Paris

Armen Khatchatourov présentera son ouvrage « Les identités numériques en tension, entre autonomie et contrôle » (paru en janvier 2019). 

Cet ouvrage a bénéficié de la collaboration précieuse de Pierre-Antoine Chardel (IMT-BS), Andrew Feenberg (Simon Fraser University, Canada), et Gabriel Périès (IMT-BS).

Résumé

« Les identités numériques en tension, entre autonomie et contrôle » traite de l’ambivalence intrinsèque du numérique : même si la transformation actuelle ouvre des possibles, le propre des technologies numériques – telle est la thèse ici défendue – est de participer à la formation des subjectivités selon un mode nouveau. En effet, en redistribuant sans cesse le jeu des contraintes et des incitations, les technologies numériques créent les conditions d’une plus grande malléabilité des individus.

L'ouvrage examine les nouveaux modes d’existence et de subjectivation qui sont induits par ces opérations, en les articulant aux diverses réalités que les innovations numériques recouvrent (systèmes de gestion des identités numériques, Big Data et apprentissage machine, Internet des objets, villes intelligentes, soi quantifié). Il articule également les nouveaux mécanismes normatifs liés au numérique - tel par exemple l'injonction à protéger et contrôler ses propres données personnelles - aux mécanismes plus globaux de la gouvernementalité néolibérale, qui conçoit les indivudus non seulement comme faisant l’objet d’une visibilité quasi-totale, mais aussi – et surtout – comme des agents économiques rationnels, à même d’analyser leurs agir en termes de coûts et de bénéfices. 

Cet ouvrage de la Série Innovation et responsabilité chez ISTE Editions est publié peu de temps après que la France a mis en application le règlement de l’Union européenne portant sur la protection des données à caractère personnel (RGPD). Si les moyens mis en place par le RGPD sont clairement nécessaires pour soutenir l’initiative et l’autonomie de l’individu dans la gestion de sa vie numérique, l'ouvrage va cependant bien au-delà de la seule protection des données personnelles. Il présente en effet l'effort de discernement critique comme l’une des conditions majeures pour que des modes de gouvernance plus responsables des données puissent voir le jour.

Dans un contexte où les entreprises et les États consacrent une importance croissante à nos identités numériques, à leur surveillance ou à leur gestion, ce livre apporte aux lecteurs soucieux d’approfondir leur réflexion sur ces sujets des clés d’analyse essentielles et originales.

Biographies

Armen Khatchatourov, ingénieur de formation initiale et docteur en philosophie de la technique (2005). Il est maitre de conférences à DICEN-IdF / U-PEM. Il a été auparavant enseignant-chercheur à l'Institut Mines-Télécom Business School et membre de la Chaire « Valeurs et Politiques des Informations Personnelles » de l’Institut Mines-Télécom entre 2013 et 2019. Il a également travaillé dans la recherche publique comme privée, notamment comme chef de projet IHM dans le cadre du Réseau d’Excellence européen Enactive Interfaces (UTC et INP-G), chef de projet IHM - IA à Sony Computer Science Lab Paris, ainsi qu’à l’Institut de Recherche et d’Innovation/Centre Pompidou. Il est en charge de la direction adjointe de la revue Etudes Digitales (Classiques Garnier). Il a publié plusieurs travaux sur la transformation numérique et ses conséquences sur la société, les organisations et l’identité, dont Les Identités numériques en tension. Entre autonomie et contrôle (ISTE Editions / Wiley). Il a enseigné à IMT-BS, aux Ponts et à l'UTC, ainsi que dans les écoles de design (EESI, Strate)

Philosophe et sociologue, Pierre-Antoine Chardel est professeur de sciences sociales et d’éthique à l’Institut Mines-Télécom Business School, chercheur invité au MédiaLab de Sciences Po-Paris (2019-2020) et membre de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC/LACI, UMR 8177, CNRS / EHESS). De 2011 à 2018, il a enseigné à l’Université Paris Descartes (Faculté des SHS – Sorbonne). Depuis 2017, il codirige un séminaire à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales intitulé « Socio-philosophie du temps présent. Enjeux épistémologiques, méthodologiques et critiques ». Ses recherches portent sur les enjeux éthiques et socio-philosophiques de l’hyper-modernité. Il a publié une dizaine d’ouvrages, parmi lesquels : Zygmunt Bauman. Les illusions perdues de la modernité (CNRS Ed., 2013) ; Politiques sécuritaires et surveillance numérique (CNRS Ed., 2014) ; Datalogie. Formes et imaginaires du numérique, avec Olaf Avenati (dir.), Paris, Editions Loco, 2016 ; De l’écrit aux écrans. Pour une sociologie herméneutique du temps présent, (CNRS Ed., sous presse). 

Informations pratiques

Séminaire ouvert à tous, dans la limite des places disponibles.
Inscription préalable obligatoire : s'inscrire