1. médialab Sciences Po
  2. Actualités
  3. Suivi des interventions liées à la désinformation sur les principales plateformes de médias sociaux

Suivi des interventions liées à la désinformation sur les principales plateformes de médias sociaux

L'équipe WebClim présente son travaille sur la désinformation en ligne au séminaire du médialab le 28 septembre 2021.

Rendez-vous, Séminaire de recherche

Résumé

Une pression croissante s'exerce sur les plateformes web, telles que Facebook, Twitter ou YouTube, pour qu'elles luttent contre la désinformation en modérant le contenu qui se diffuse sur leurs sites web. 

L'équipe du projet WebClim présentera d'abord les méthodes qu'elle a utilisées pour étudier les interventions des plateformes en collectant des données sur les médias sociaux via des API et du scraping. Ces interventions peuvent être classées en trois grandes catégories : (i) la suspension temporaire ou permanente des utilisateurs, (ii) l'affichage de drapeaux et de panneaux d'information, et (iii) la réduction de la visibilité des contenus problématiques. Elle dressera une liste des sources de données et fournira des exemples illustrant la manière dont les chercheurs et les journalistes peuvent surveiller les interventions des plateformes liées à la désinformation dans chacune de ces trois catégories.

L'équipe examinera ensuite plus en détail la politique de Facebook concernant les "récidivistes", qui, selon l'entreprise, devrait permettre de réduire la diffusion de contenus provenant de comptes qui publient de façon répétée de fausses informations. La mise en œuvre de cette politique ou ses impacts n'ont jamais été étudiés auparavant. E.Vincent, H. Théro et S.Shabayek montreront que cette politique n'entraîne qu'une réduction modérée des mesures d'engagement pour ces contenus.

Enfin, ils aborderont les résultats concernant la désinformation dans la recherche et les recommandations sur YouTube, étant donné que l'entreprise communique largement sur sa politique visant à promouvoir le contenu provenant de sources " faisant autorité ". À cette fin, ils ont examiné les vidéos les plus recommandées soit lors de la recherche de mots-clés liés à la santé et au changement climatique, soit lors du visionnage d'un certain nombre de vidéos de désinformation. L'équipe constate que les vidéos les plus recommandées par Youtube sont rarement des vidéos de désinformation, mais que les chaînes les plus recommandées sont un mélange de sources fiables et de sources hyperpartisanes, ce qui illustre l'échec de Youtube à mettre en avant du contenu "faisant autorité".

Biographie

Héloïse Théro est ingénieure de recherche au médialab. Elle travaille sur la collecte de données web en rapport avec la désinformation, leur traitement, leur analyse et leur visualisation. L'objectif est de mieux comprendre comment les grandes plateformes du numérique (Facebook, Youtube, etc) luttent actuellement contre la propagation des fake news.

Shaden Shabayek est chercheure post-doctorale au sein de l’équipe WebClim. Ses sujets d’étude traitent de la persistance et la diffusion des « fausses informations » sur les réseaux sociaux. En particulier, elle étudie d’une part l’impact des mesures annoncées par les plateformes de réseaux sociaux pour combattre la mésinformation dans les domaines scientifiques, et explore d’autre part la pertinence de ces mesures (e.g. marquage ou suppression de contenu) en lien avec différents biais cognitifs (e.g. la réactance). 

Emmanuel Vincent étudie la désinformation en ligne dans les domaines scientifiques tels que le changement climatique et la santé. Lauréat de la bourse Make Our Planet Great Again, il a rejoint le médialab de Sciences Po en 2019 pour y mener des recherches sur l’influence qu’ont les plateformes web d’accès à l’information telles que Facebook, Google, Youtube… sur la compréhension du public dans ces domaines scientifiques.