1. médialab Sciences Po
  2. Activités
  3. L’expertise sanitaire à l’épreuve de l’information numérique

L’expertise sanitaire à l’épreuve de l’information numérique

Quelle articulation des savoirs experts et profanes dans les controverses sanitaires?

Ce projet de recherche, en collaboration avec la Mission “Sciences sociales, Expertise et Société” de l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale),vise à interroger les controverses publiques qui naissent de la mise en débat des savoirs et de l’expertise scientifique associés à la gestion des risques sanitaires et environnementaux.

Recherche

Sans être nouvelle ou réductible à ce seul domaine, la problématique de la confiance dans l’expertise scientifique se repose de manière aiguë tandis que nouveaux dispositifs et espaces médiatiques numériques (sites, blogs, réseaux sociaux, forums, etc.) fleurissent. La numérisation de l’espace public a contribué à une transformation brutale des modes d’accès et de circulation de l’information que l’on peut caractériser par deux grandes transformations. 

La première est l’élargissement de la prise de parole à de nouveaux énonciateurs (individus, collectifs ou organisations) dont les propos avaient précédemment un accès très restreint à la visibilité publique en raison des filtres exercés par les ​gatekeeper (journalistes ou éditeurs). La seconde, manifeste notamment sur les réseaux sociaux, est le développement d’espaces conversationnels à la visibilité plus ou moins grande dans lesquels le relâchement des contraintes de publicité autorise des formes d’énonciation beaucoup plus souples, immédiates et directes. Ces espaces permettent la mise en circulation d’informations sans que ne soient systématiquement respectées les règles de vérification, d’appréciation de la qualité des sources et de distance critique qui caractérise la forme idéale de l’espace public. 

Contexte

Ces enjeux généraux prennent une actualité particulière dans le cas de l’expertise scientifique qui se trouve contredite, aujourd’hui de façon plus visible, par un ensemble insaisissable et disparate de contre-discours, de ré-interprétations et de fausses informations. L’inquiétude relative à l’accès à une information scientifique de qualité et à son appropriation  constitue dès lors un enjeu décisif pour les institutions publiques. Dès qu’il pénètre dans l’espace public numérique, un certain nombre de savoirs suscitent presque immédiatement des controverses entre savoirs experts et profanes, faits et opinions, rationalité et irrationalité, etc. Dans ce domaine, la numérisation de l’infrastructure informationnelle ne constitue qu’un aspect des contestations dont l’autorité épistémique fait l’objet et du développement de thèses alternatives et de théories du complot.

Objectifs et méthodologie

Ce projet de recherche cherche à articuler deux questions. La première a trait à cette transformation globale de la circulation et de l’appropriation des informations en contexte numérique. La seconde s’adresse plus spécifiquement à la place des savoirs experts et de l’information scientifique dans ce nouveau contexte. 

En pratique, le projet propose d’associer aux analyses conduites à partir de données numériques des enquêtes qualitatives permettant une analyse beaucoup plus fine des acteurs, de leurs positions dans les controverses et de la formation des débats. 

Le projet propose de travailler sur deux terrains thématiques, correspondants aux fongicides SDHI et à la 5G, ainsi que sur un troisième plus transversal correspondant au mouvement pro-science. 

Pour chacun de ces cas d’étude, une recherche quali-quantitative sera proposée pour questionner l’articulation entre controverse sanitaire et espace public numérique:

● Différenciation des circuits de diffusion. J​usqu’où les idées et argumentaires, dont les savoirs institués, se diffusent-ils dans les espaces médiatiques numériques ?

● Individus et institutions. C​omment se construisent et se déploient les prises de parole individuelles par rapport à celles des organismes constitués? (cf. rapports individus/associations)

● Effets des circuits de l’information numérique sur la forme des controverses. ​Comment la mobilisation numérique d’acteurs plus hétérogènes transforme-t-elle le développement et le déploiement des affaires sanitaires? On cherchera à savoir, à partir de dossiers précis, comment les dispositifs numériques peuvent impacter la forme et les termes des débats.

Partenariat

Ce projet a été bâti en étroite collaboration avec la Mission “Sciences sociales, Expertise et Société” de l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale).