1. médialab Sciences Po
  2. Activités
  3. Habitele: wearable digital identities

Habitele: wearable digital identities

Comment habitons nous notre écosystème de données personnelles ?

Le projet vise à tester un cadre théorique labellisé "Habitele" par Dominique Boullier. Ce néologisme cherche à rendre compte de la transformation anthropologique que nous vivons, puisque deux tiers des êtres humains se sont équipés d'un téléphone mobile.

Recherche

Description

Nous habitons un nouvel "écosystème de données personnelles", que nous appelons "Habitele". Habitele est utilisé pour définir les divers liens distants avec les différents mondes sociaux que nous sommes capables de gérer en portant des dispositifs (téléphone, cartes de crédit, identités, clés et cartes d'accès) et des traces (réseaux sociaux et autres activités en ligne) qui nous permettent de rester en contact avec ces mondes. Désormais, le téléphone mobile fusionne rapidement toutes ces affiliations, traces et accès en un seul appareil, qui est porté près du corps. Les identifiants dans le nuage et l'accès physique permanent font du téléphone mobile un terminal universel (et non le PC) : nos identités numériques deviennent portables, comme une nouvelle enveloppe.

Objectifs

  • Mener une enquête empirique soigneusement conçue : entretiens approfondis (500 x 2), 45 études de cas d'utilisation typique, collecte de données sur le comportement personnel (par extraction automatisée du dispositif) et cartographie des mondes sociaux connectés.
  • Entreprendre une comparaison internationale impliquant la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Canada, le Brésil, la Tunisie, le Nigeria, l'Inde, la Corée. Du côté des opérateurs de télécommunications et des fournisseurs, nous allons concevoir une expérience sociologique pour tester la propagation de (fausses) données personnelles en violation des limitations contractuelles.

Ce projet a recu le soutien de l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) dans le cadre de l'appel à projets "Sociétés Innovantes".