1. médialab Sciences Po
  2. Actualités
  3. Technologies numériques et qualité de l’environnement

Technologies numériques et qualité de l’environnement

Le médialab de Sciences Po lance un appel à candidatures pour une allocation de thèse de sociologie.

Annonce, Appel à candidature

Le médialab mène des recherches thématiques et méthodologiques exploitant et interrogeant la place prise par le numérique dans nos sociétés. À ce titre, le laboratoire conduit des recherches interdisciplinaires qui réunissent sociologues, ingénieurs et designers.

Appel à candidatures pour allocation doctorale en sociologie

La thèse portera sur l’essor des dispositifs numériques qui mesurent la qualité de l’environnement (air, eau, sols, etc.), et la manière dont ils reconfigurent notre rapport à l’environnement. Les mobilisations pour la qualité de l’environnement, la commercialisation de capteurs de pollution, le développement de services numériques donnant accès à des données sur la qualité de l’environnement, etc. : tous ces phénomènes affectent la manière dont nous nous représentons l’environnement et dont nous envisageons collectivement la prise en charge du problème public de la pollution.

À titre d’exemple, la thèse pourra emprunter l’une des orientations ci-dessous, ou en combiner plusieurs :

  •  Il peut s’agir d’étudier la conception des dispositifs de quantification de la pollution, qui combinent des savoirs et des compétences techniques qui ont trait aux sciences environnementales, à la modélisation, à la métrologie, à la chimie, etc.
  •  Il peut être question d’étudier comment les mobilisations ont recours – dans des contextes nationaux et culturels variés – à ces dispositifs numériques pour alerter les autorités et augmenter la conscience environnementale chez leurs concitoyens.
  •  Ou il peut s’agir d’analyser la façon dont les habitants, selon leurs ressources et situations, se représentent, interrogent et débattent de la qualité de l’environnement en lien avec l’essor des dispositifs numériques (plateformes d’information, capteurs, modélisation).

Ces orientations ne sont ici indiquées que comme des exemples, et ne sont en aucun cas limitatives. En particulier, le ou la doctorant(e) pourra envisager, en contrepoint de son étude, une intervention qui prendrait la forme d’un capteur ou d’une application de traitement ou de visualisation de données.

Conditions de candidatures

Le ou la candidate devra être titulaire, au moment de son inscription en thèse, d’un master 2 (ou équivalent) et avoir une formation en sciences sociales (sociologie, sciences politiques, études sur les sciences et les techniques). Elle/il devra avoir une expérience dans l’enquête de sciences sociales (entretiens, ethnographie, étude d’archives, etc.). Un intérêt pour les sciences sociales du numérique, et un goût pour

les méthodes quantitatives et numériques seront appréciés.

Les candidat(e)s feront parvenir par courrier électronique, pour le lundi 4 mai 2020 au plus tard, un dossier comportant les pièces suivantes :

  • un curriculum vitae,
  •  une lettre de motivation,
  •  un projet de thèse synthétique, d’une longueur de 2 pages, qui précise l’objetde la thèse, la question de recherche principale, ainsi que les méthodes envisagées,
  •  un texte ou plusieurs textes de leur production (articles, mémoire, etc.),
  •  une lettre de recommandation.

Le dossier complet devra être transmis par courrier électronique à Sylvain Parasie.

Pour tout renseignement, merci d’écrire à Sylvain Parasie.