1. médialab Sciences Po
  2. Actualités
  3. Les implications écologiques des data centers à Marseille

Les implications écologiques des data centers à Marseille

Cette séance de séminaire présentera les résultats intermédiaires de l’enquête que mènent Loup Cellard et Clément Marquet sur les implications écologiques des data centers Marseille.

Rendez-vous, Séminaire de recherche

Paris, 1 Saint-Thomas d'Aquin

Résumé

"Le 19 octobre 2021, Marseille est devenue la 7ème ville la plus connectée au monde grâce à l’arrivée d’un 15ème câble sous-marin nommé "Peace", reliant la France à la Chine. La prolifération des câbles sous-marins a récemment été identifiée par les principaux acteurs du secteur des data centers comme un atout important pour développer leur activité. Par exemple, depuis 2015, l'opérateur de data centers Interxion a installé quatre centres de données à Marseille, obtenant ainsi un avantage conséquent dans la compétition économique visant à relier les consommateurs européens à l'Afrique, au Moyen-Orient et à l’Asie.

Cette intervention présentera les résultats intermédiaires de l’enquête que mènent Loup Cellard (ADM+S, Université de Melbourne) et Clément Marquet (Costech, UTC) sur les implications écologiques des data centers Marseille. L'objectif de l’enquête est de mieux comprendre comment les opérateurs responsables de la gestion de l'emplacement et de l'exploitation des centres de données, comprennent et gèrent les implications écologiques de leurs activités. En effet, les instances de la métropole et de la ville de Marseille font face à un certain nombre d'enjeux environnementaux : grande consommation d’énergie ; conflits d’usage de l’électricité et déstabilisation de ces réseaux ; participation à la création d’îlot de chaleur urbain et détérioration des fonds marins par les câbles. Les centres de données et câbles sous-marins peuvent avoir un certain nombre d'impacts positifs et négatifs sur l'écologie d'une localité, d'une ville, et plus largement d'un territoire. Cependant, il existe peu de recherches systématiques concernant ces impacts, menées sur un temps long et à l’échelle d’une ville. Notre enquête vise donc à remédier à cela en répondant à trois questions : comment l'histoire et la géographie des lieux influencent-elles la localisation et les choix technologiques des opérateurs de data centers ? La multiplication des centres de données dans une zone locale produit-elle un changement dans les réglementations et la gestion des infrastructures ? Et enfin, comment les entreprises de data centers communiquent-elles sur l’impact matériel qu’elles produisent sur les écologies et gèrent les risques qui y sont associés ? 

Nous travaillons à partir d’entretiens réalisés avec les directeurs des parcs naturels environnant Marseille, les gestionnaires du Grand Port Maritime de Marseille en passe d'accueillir de nouveaux câbles, les élus de Marseille délégués à l’urbanisme, l’économie numérique et à l’environnement, ainsi que les experts produisant des savoirs environnementaux et pratiquant la maintenance des câbles et data centers. Le format de l’intervention sera celui de la présentation d’un carnet de terrain, une pause à mi-parcours pour se pencher collectivement sur les pistes de recherches et hypothèses d’analyse de l’enquête."

Biographie

Loup Cellard est chercheur associé au ARC Centre of Excellence for Automated Decision-Making and Society de la Melbourne Law School (Université de Melbourne, Australie). Avec un ancrage disciplinaire dans les science & technology studies, media studies et la recherche en design, ses travaux portent sur les implications écologiques des data centers et câbles sous-marins. En Février 2021, Loup Cellard est diplômé d'un doctorat en études interdisciplinaires au Centre for Interdisciplinary Methodologies (Université de Warwick, UK). Sa thèse intitulée “Theatres of Algorithmic Transparency: a post-digital ethnography” est une enquête sur la mise en transparence des algorithmes des administrations publiques françaises. Il est aussi avec Guillaume Heuguet (GRIPIC, Sorbonne Université), rédacteur en chef de Tèque, une revue de critique des technologies publiée par Audimat éditions. 

Informations pratiques

Le séminaire se tiendra sur le campus de Sciences Po, 1 place Saint  Thomas d'Aquin, 75007 Paris. Une salle de réunion virtuelle sera  également disponible.

Le séminaire est ouvert, inscription obligatoire.