1. médialab Sciences Po
  2. Actualités
  3. Coronavirus country comparator

Coronavirus country comparator

Basé sur les données collectées par le CSSE de John Hopkins University, ce nouvel outil proposé par le médialab permet de comparer l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans les différents pays touchés.

Chronique

ATTENTION : les méthodes de récolte de données étant très différentes en fonction des pays, la comparaison des courbes ne peux se faire qu’avec une trés grande précaution.

Alors que la pandémie de COVID-19 prend une ampleur comparable aux épidémies qui ont marqué l’histoire, de nombreuses informations circulent sur l’évolution des cas dans les différents pays touchés.

La situation de l’Europe est-elle pire que celle de la Chine ? Sommes-nous mieux engagés que l’Italie ?… Ces questions qui alimentent les discussions se fondent sur des données éparses. Et souvent difficilement comparables.

Comment comparer les données ?

Benjamin Ooghe-Tabanou, ingénieur de recherche au médialab et passionné par les questions d’appropriation des données en open data par le grand public, s’est intéressé de près aux données en circulation sur l’évolution de l’épidémie. 

Début mars, il réutilise les données du Tableau de bord du Center for Systems Science and Engineering (CSSE) de l'Université John Hopkins (JHU) pour tracer et superposer dans un tableur les courbes de la progression dans les pays les plus contaminés.

Soucieux de pouvoir actualiser ces premiers résultats et les tendances qui s'en dégagent déjà, il systématise son travail préliminaire et développe Coronavirus country comparator, une interface web d’exploration des données permettant de suivre, explorer et comparer l’évolution des différentes courbes (cas confirmés, guéris, décès et malades actuels) grâce aux données du CSSE, mises à jour régulièrement et disponibles au téléchargement.

Une interface personnalisable

Conçu comme un datascape - concept d'instrumentation des données SHS développé au médialab et visant à rendre compte de leur complexité par un ensemble de visualisations adaptées à différentes granularités - Coronavirus country comparator permet de naviguer dans les données (cas confirmés, guéris, décès et malades actuels) de manière interactive en séléctionnant les pays contaminés souhaités afin de comparer leurs courbes, en les superposant ou en les mettant côte à côte sous la forme de "small multiples".

Un autre atout majeur de cette application web est la possibilité d'aligner automatiquement les courbes (à partir de la période de démarrage de l'épidémie) sur un pays de référence. Il devient possible ainsi de suivre le décalage temporel à travers les différents pays dans le développement de l'épidémie, et d'anticiper les tendances prévisibles pour les pays les plus tardivement touchés.

Enfin, chaque réglage de l'interface est associé à un paramètre d'url, ce qui permet de partager des vues particulières avec un simple copier-coller de l'URL de l'onglet du navigateur. Ainsi, ce lien permet par exemple de retrouver la vue comparée des 36 pays les plus touchés, tandis que celui-ci permet de visualiser en échelle logarithmique l'alignement des pays européens sur la situation de l'Italie.

Une base de données actualisée

Le Coronavirus country comparator s'appuie sur les données du CSSE de l'université Johns Hopkins, dont les composantes en ingénierie, santé publique et médecine travaillent en commun pour modéliser les études sur les maladies infectieuses (axe de recherche en Public Health Policy).

Pour couvrir cette crise sanitaire, le CSSE s'est trés tôt penché sur la question du COVID-19 et a développé un outil grand public permettant de visualiser et de suivre les cas signalés en temps réel. Les données globales compilées pour produire cet outil, ont également été librement mises à disposition de la communauté pour permettre d'autres analyses scientifiques ou le développement d'outils comme le Coronavirus country comparator.