From Russia with Code Retour aux actualités

Vitrine de la Science Russe depuis le démantèlement de l’union soviétique, l’informatique Russe a produit de nombreux talents qui n’hésitent pas à quitter la Russie pour s’établir à travers le monde. Au carrefour de la sociologie des sciences, de l’entrepreneuriat et de l’immigration, l’ouvrage « From Russia with Code » s’intéresse à la circulation de ces programmeurs russes et dresse un panorama de cette diaspora.

Basé sur une sélection d’études de cas menées entre 2013 et 2015, « From Russia with Code » met en résonance différents thèmes – économie du code et nouvelles allégeances politiques, mobilité et productivité des individus, propriété intellectuelle- pour comprendre les transformations et la structuration de cet environnement en Russie et au delà de ses frontières.

Le projet de recherche à l’origine de cet ouvrage a été financé dans le cadre de l’appel à projet «mégagrant» du Ministère Russe de l’éducation nationale.

L’ouvrage co-dirigé par Mario Biagioli et Vincent Antonin Lépinay paraîtra le 3 mai aux presses de Duke University.

Plus d’information sur le site de l’éditeur

Résumé

« Bien que les informaticiens russes soient connus pour leur ingérence dans l’élection présidentielle américaine de 2016, ils sont omniprésents à Wall Street et convoités par les entreprises internationales du secteur de l’informatique et se perçoivent souvent comme la manifestation actuelle de la gloire passée des prouesses scientifiques soviétiques. S’appuyant sur plus de trois cents entretiens approfondis, les contributeurs de « From Russia with code » tracent les pratiques, parcours, carrières, réseaux, mobilités des informaticiens russes -chez eux ou a l’étranger- et montrent comment ils travaillent dans cet environnement de tension politique et idéologique d’innovation post-soviétique. Entre autres sujets, ils analysent la création par les codeurs de communautés transnationales et de réseaux locaux de militants politiques, l’utilisation par Moscou des fonds informatiques pour contrôler les régions périphériques, l’exode des cerveaux vers les États-Unis, Israël et la Finlande, et les significations possibles des systèmes informatiques russes dans un pays et une industrie hétérogènes. Soulignant le rôle central des informaticiens dans la mobilisation économique post-soviétique en Russie, les contributeurs offrent de nouvelles perspectives sur la nouvelle culture entrepreneuriale émergeant dans un monde en mutation. »