Art of Memories, Curating at the Hermitage Retour aux actualités

Publié le 23 avril aux presses de Columbia University, le nouvel ouvrage de Vincent Antonin Lépinay intitulé « Art of Memories, Curating at the Hermitage » documente les pratiques de conservation du musée de Saint-Petersbourg dans une approche novatrice de l’institution comme laboratoire culturel.

Figure emblématique du monde muséal depuis l’époque de Catherine II de Russie, le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg a été le plus grand musée de l’Union Soviétique et figure, depuis la chute de l’URSS, parmi les musées les plus actifs au monde. Dans « Art of Memories », Vincent Antonin Lépinay met en perspective cette dimension historique et analyse les tensions de positionnement du musée entre espace d’exploration des collections et fleuron culturel russe investi dans la protection de son identité face au monde extérieur.

Parallèlement à son développement sur la scène muséale mondiale, l’Ermitage a conservé une culture du secret et de l’oralité très forte, héritée d’une époque où les voyages à l’étranger étaient rares et où la conservation de « collections bourgeoises” se faisaient dans l’enclave du musée et sans public.

Art of Memories ouvre ainsi la porte à l’un des plus grands musées du monde et révèle la fabrication de l’histoire de l’art à travers la documentation singulière de collections prises dans l’histoire de la guerre froide.

Parcourir le chapitre 6 de l’ouvrage.