Datapol EU : yellow vest and european election Go back to the news...

For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Le débat politique en France, depuis novembre 2018, se polarise dans les médias et sur les réseaux sociaux autour du mouvement des Gilets Jaunes. Dans le même temps, la campagne des élections européennes s’est lentement installée. La vie démocratique a ainsi été particulièrement intense ces huit derniers mois.
Comment rendre compte de cette intensité politique et de l’espace de production médiatique qui lui est associée ? Comment les données numériques peuvent-elles enrichir nos connaissances des processus actuels de mobilisation politiques.

Du 24 au 28 juin 2019, à Sciences Po et à l’Université Paris Est Marne la Vallée, sociologues, politistes et data scientists tenteront de répondre à ces questions en explorant les contenus des différents espaces numériques sur lesquels se sont déployés le mouvement des gilets jaunes et la campagne des élections européennes.
L’objectif de ce data sprint (organisé par le Master D2SN -UPEM-, la Plateforme Cortext -IFRIS- et médialab) est de fouiller, visualiser et interpréter de grands corpus de données numériques permettant de rendre compte de la structure de l’espace médiatique dans le contexte actuel de fortes mobilisations. Ce data sprint vise ainsi à observer l’écosystème des médias en France, les circuits de l’information numérique et les logiques de mise à l’agenda thématique qui lui sont liées. Ce sont les tensions et les imbrications entre les publics médiatiques et les publics politiques qui seront explorées dans le cadre de ce data sprint.

Différents jeux de données seront partagés, notamment des corpus de presse qui couvrent une bonne part de la presse en ligne, des réseaux d’hyperliens représentant la carte du web médiatique et politique et les traces laissées sur les réseaux sociaux (Twitter et Youtube en particulier). Si ces données numériques ne donnent pas accès au « débat public » en tant que tel – celui produit sur des plateformes participatives numériques dédiées (le Grand débat par exemple) ou les espaces privilégiés de la conversation en ligne (sur Facebook en particulier), elles offrent en revanche la possibilité de rendre compte des forces en présence dans le mouvement social qui structure actuellement le débat public. Elles permettent in fine de montrer ce que la démocratie fait du numérique.

Organisé par la plateforme Cortext de l’IFRIS, le Master Data Science et Société Numérique de l’UPEM (D2SN) et le médialab de Science Po, ce data sprint s’inscrit dans un genre de recherche interdisciplinaire associant étroitement chercheurs en sciences humaines et sociales et informaticiens. Le data sprint s’organise en deux temps : une première phase de trois jours à Sciences Po, et une deuxième phase de deux jours à l’Université Paris Est Marne la Vallée.

Le sprint sera aussi l’occasion de lancer et tester miniVAN, un outil pour l’analyse visuelle et la publication en ligne des réseaux dédié aux sciences sociales et développé par le médialab de Sciences Po Paris grâce au soutient de SAGE ocean.

Pour en savoir plus : bilel.benbouzid@u-pem.fr